Dreamhack 2018: Le petit résumé !

Pour sa 4e édition, la Dreamhack à changer d’emplacement pour passer du Vinci à Tours centre et est venue se nicher au Parc des expositions sur une durée de 3 jours.

 

Pour rappel de ce que la Dreamhack nous proposait comme réjouissance, je me permets de vous renvoyer vers un petit article : https://wegeek.fr/edition-2018-de-la-dreamhack-de-tours/

Après une Dreamhack qui se termine en beauté avec la victoire de Maverick (Hearstone) Eagle Gaming (Overwatch) North (CS) Gentside (Overwatch) et Solary (Fortnite)

Une ambiance très sympa, des exposants, et des activités au top, en rajoutant par dessus une équipe de la Dreamhack surmotivée et un staff juste parfait, le Dreamhack aurait dû être un évènement parfait… Ou pas.

Malheureusement quelques évènements sont venus gâcher ce weekend, et ce sont très surement d’eux que l’on se souviendra le plus.

Entre les connexions internet qui ont planté et ont obligé à reporter la finale CS:GO à .. La semaine prochaine en Online, l’attaque DDOS, le changement de lieu, le surplus de participants, un vol de PC de compétiteur…

On peut bien sûr attribuer ces différents évènements au destin, on ne contrôle pas ce qui c’est passé c’est normal, mais très clairement les équipes de la DHF18 bien que de bonne volonté ont été dépassées par les évènements. Il y avait un manque de préparation de la 4e édition vraiment flagrant.

Néanmoins, je tiens à souligner que ce n’est QUE la 4e édition de la Dreamhack en France, en plus sur un tout nouveau lieu qui n’est clairement pas facile à tout point de vue ( logistique, accès,technique, etc.), l’équipe de la Dreamhack à tout de même su garder la tête froide et faire face aux situations du mieux possible.

Nous avons donc eu le droit à plus de 2000 joueurs compétitifs présents contre 940 l’année dernière, nous pouvons donc dire que c’est une excellente évolution, et que les problèmes de gestions sont donc… Compréhensibles 😉

Avec un Cashprize de 170k euros à la clé (dont le palmarès se trouve par ici)

Avec de gros constructeurs comme AsusROG ou Corsair présent sur place, ainsi que ShadowPC, ou encore Knify, pour ne citer qu’eux parmi la petite dizaine de stands de marque.

Un espace repos avec des coussins géants et des tables avec prise USB intégrée pour recharger nos chers smartphones, ou encore une distribution gratuite de canette Monster plusieurs fois par jour

On peut dire que la Dreamhack a su faire plaisir malgré tout !

Quant à l’édition 2019 nous ne savons malheureusement pas encore où elle se déroulera, en effet malgré le souhait de Jean-Christophe Arnaud de voir la Dreamhack s’installer sur la durée sur Tours, la région ainsi que la ville de Tours les soutient, mais pas la métropole.

Nous en saurons donc plus d’ici quelques mois !

Pour finir, même si l’on dira surement que la DHFR 18 était chaotique et restera encore en mémoire d’ici quelques années, nous ne pouvons nier que c’est un avenir prometteur qui s’ouvre devant les LAN en France.. 😉

Groupe Facebook basé sur une communauté d'entraide informatique

Aller à la barre d’outils