Est ce que Google Stadia représente un danger pour Shadow?

Est ce que Google Stadia représente un danger pour Shadow?

7 juin 2019 Non Par Noah Mautain

A quelques mois de sa sortie, nous pouvons nous demander si Google Stadia représente un danger pour le leader actuel du PC décentralisé.

Commençons par le commencement, qu’est ce que Google Stadia et Shadow?

Google Stadia est une plateforme de jeux vidéos à la demande qui permet à ses utilisateurs d’accéder à ces jeux depuis n’importe quel support, d’un simple ordinateur au ChromeCast de Google. Le service de Google est basé sur une version modifié de Linux (Custom Linux Kernel).

Shadow quant à lui est un service de PC décentralisés dédié au Gaming. Shadow est accessible par l’application Shadow sur ordinateur, tablette ou mobile mais également grâce aux box Shadow (actuellement Shadow Ghost). Les PC dématérialisés de Shadow sont des ordinateurs tournant sous Windows.

Ce sont donc deux services qui ont pour but d’offrir un accès à tous aux jeux vidéos mais cela de deux façons différentes.

Parlons du prix de chacun. En premier des tarifs de Shadow, Blade propose d’un tarif différents, un avec engagement et un sans engagement. Le tarif avec engagement de 12 mois est au prix de 29.95€ par mois, quant au tarif sans engagement il est au tarif de 30 jours à 29.95€ puis 39.95€ par mois.

Passons aux tarifs de Stadia. Le prix de la version pro de Stadia serait de 9.99€ par mois. Il existerait également une version gratuite mais limitée de Stadia. Il est également possible de précommander un pack Founder Edition au prix de 129€.

Et donc Stadia représente t’il un danger pour Shadow?

Concrètement Stadia ne représente pas un grand danger pour Shadow. En effet Stadia et Shadow sont destinés à deux publics différents, qui ont des attentes différentes.

Shadow est destiné à un public pouvant être professionnel comme particulier. Professionnel dans le sens ou des entreprises pourraient avoir besoin de ressources pour leur activité, ressources que Shadow peut leur fournir. Pour la partie particulier, c’est un public qui veut non seulement utiliser l’ordinateur décentralisé pour jouer aux jeux vidéos mais également pour pouvoir faire du montage ou tous autres activités nécessitant un ordinateur.

Quant à Stadia, le public est différent. Il s’agit d’un public voulant uniquement jouer et qui a un budget plus restreint. En effet, Stadia propose une bibliothèque de jeux qui sera certainement amenée à évoluer mais qui comprend certains classiques comme Assassin’s Creed, ou Farming Simulator.

Les deux plateformes ne touchent donc pas le même public. On peut donc en déduire que dans l’immédiat Shadow n’a pas de grandes craintes à avoir. Les clients des deux pourra évolué avec le temps et la question sera donc amenée à être reposé.