Nvidia GTX 295: 10 ans plus tard, que vaut-elle ?

Nvidia GTX 295: 10 ans plus tard, que vaut-elle ?

11 mars 2018 0 Par Enzo Silva

A sa sortie fin 2008/début 2009, la nouvelle Nvidia GTX 295 était la carte graphique de tous les superlatifs. C’était la carte graphique la plus puissante du marché, elle chauffait beaucoup,  consommait beaucoup et était très lourde et très bruyante. Elle embarquait deux puces graphiques à son bord (un SLI* sur une seule carte en quelque sorte) et chaque puce avait droit à son PCB* dédié. Les deux PCB étaient disposés de part-et-d’autre d’un imposant système de refroidissement en cuivre qui peinait grandement à maintenir la bête sous des températures acceptables (comme nous allons le voir ici d’ailleurs…).

Notre modèle de test du jour provient de chez Point Of View Graphics; une marque quasi-disparue de nos jours. J’en ai fais l’acquisition pour ma collection personnelle et elle a toujours très bien fonctionné. Avant de conduire ces tests, je l’ai entièrement démontée pour la dépoussiérer et changer la pâte thermique des puces. Remarquez au passage la disposition singulière de cette carte graphique à double-PCB “en sandwich”.

Une fois la carte remise à neuf, je l’ai mise dans mon pc de test afin de conduire une routine de tests dans le but de voir si elle est encore capable de jouer à des titres modernes sans encombre. Autant le dire tout de suite… la réponse est non. La voici donc installée dans la machine de test de la même époque. Afin de ne pas être anachronique, la configuration date elle-aussi de 2008 (Xeon X5470 @ 4.3ghz, 8gb  DDR2-1066, Asus Maximus II Formula) et représente également ce qui se faisait de mieux en informatique grand-public.

Commençons par les tests en jeu, et un problème se présente d’emblée: la carte ne supporte pas les APIs* DirectX 11 ou supérieurs. Exit donc les jeux les plus récents… Tous les tests conduits ici le seront en 1920×1080 ou inférieur, inutile de monter plus haut avec une carte graphique aussi vieille et dotée d’aussi peu de VRAM (2x 896mb). Pour commencer, sous GTA5 et en 720p et réglages graphiques au minimum possible, nous oscillons entre 20 et 40 fps selon la scène. Globalement l’expérience n’était franchement pas bonne, notamment du à des ralentissements et des micro-saccades fréquentes induites par le SLI. Continuons à présent avec Dirt3 en 1080p High: nous obtenons une fourchette comprise entre 45 et 70 fps selon le nombre de véhicules présents, une expérience beaucoup plus agréable cette-fois-ci. Finissons ensuite par CS: GO en 1080p Low: avec une fourchette de fps entre 80 et 160, l’expérience était ici très bonne.

Vous vous dites surement que la GTX 295 demeure une bonne carte. Cela dit je n’ai pas encore parlé des nuisances, tant acoustiques que calorifiques. Et c’est là LE gros souci de cette carte. Comme dit précédemment, elle consomme beaucoup (comptez environ 300w, et au minimum une alimentation de 600w pour alimenter le bestiau). Ensuite vient le bruit, qui est simplement atroce. En taches 2D le bruit du ventilateur est déjà perceptible, mais lorsqu’on passe sur une grosse charge 3D qui sollicite les deux puces graphiques, le bruit assourdissant du ventilateur couplé au coil whine* extrêmement énervant vont vite vous faire déchanter. J’ai pu posséder et tester une bonne trentaine de cartes graphiques dans ma vie, et la GTX 295 est parmi les pires à ce niveau. Je vous invite à aller écouter tout ça ici.

Parlons ensuite de la température, qui comme vous pouvez imaginer, est excessivement élevée… Apres avoir entièrement dépoussiéré la carte et mis de la pâte thermique neuve, on atteint rapidement 100 degrés en jeux, voire même plus. C’est tout bonnement énorme. Cette carte graphique en charge à même la capacité de réchauffer votre pièce de deux ou trois degrés tant son dégagement calorifique est énorme.

Alors en résumé, cette carte est-elle toujours une option viable 10 ans après sa sortie? Mon avis est non. Même si elle se débrouille encore sous certains titres peu demandants, il ne constituent qu’une fraction des jeux auquel vous voudriez jouer. Et même, le bruit et la chaleur produite ne vaut absolument pas le coup pour ma part. Cela dit, pour un collectionneur, cela reste une carte intéressante, mais si vous cherchez une carte graphique pas chère pour jouer à peu de frais et dans de bonnes conditions: passez votre chemin.

*Lexique:

  • SLI: Scalable Link Interface (SLI) est la technologie Nvidia de gestion du multi-processing de 2 (ou plus) puces graphiques.
  • PCB: Printed Circuit Board (PCB) ou Circuit Imprimé dans la langue de Molière.
  • API: API ou APIs (au pluriel) pour Application Programming Interface ou Interface de Programmation; c’est un  ensemble de classes, de méthodes ou de fonctions qui sert de façade par laquelle un logiciel offre des services à d’autres logiciels.
  • Coil Whine: crissement électrique aigu causé par le passage du courant dans un circuit imprime et dans des transistors. Très irritant…