OnePlus 6: le smartphone parfait ?

Nous voici aujourd’hui avec un test du fameux OnePlus 6. Nouveau fer de lance de OnePlus, il s’attaque directement aux flagships concurrents tels que le P20 Pro, le Galaxy S9+ ou encore le Pixel 2 XL… Si les caractéristiques de ces hauts de gammes sont similaires, leurs prix cependant ne le sont pas; le OnePlus 6 coûte presque 2x moins. Quels compromis ont dû être fait? Comment est-ce possible? Le OnePlus 6 fait-il vraiment le poids contre les géants du marché ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Commençons par le design extérieur, tout en verre. Un changement par rapport au OnePlus 5T dont le dos était en métal, il semblerait que ce choix de design a été fait pour faciliter le débit de la nouvelle puce 4G qui supporte désormais le LTE Gigabit, une première. La version testée aujourd’hui est le modèle noir mat, avec un dos en verre mat qui ressemble fort à de l’aluminium.

On remarque que tous les éléments du dos sont désormais alignés au centre, on retrouve un capteur d’empreinte ovale, le flash dual-tone et les deux capteurs photos. L’un (principal) de 16MP, l’autre de 20MP. Chose intéressante, le second capteur de dispose pas d’une plus grande longueur de focale, ce n’est donc pas un zoom optique. Il semblerait que sa seule utilité est d’aider lors de photos en mode “portrait” afin de créer le flou d’arrière plan (bokeh). La qualité des photos demeure bonne, mais on n’est pas encore au niveau d’un P20 Pro ou S9+, qui sont eux les maîtres en la matière. OnePlus a cependant fait des progrès depuis le 5T.

En retournant le téléphone, on s’attaque à la pièce de résistance: l’écran. D’une taille de 6.28 pouces, d’une résolution de 2280×1080 et d’une technologie Amoled, il recouvre 83% de la façade et intègre le fameux “notch”. Disons le tout de suite, c’est un régal. Il est suffisamment lumineux, les couleurs sont vives et agréables et la définition de 401dpi suffit amplement à la majorité des potentiels acheteurs. Pour ce qui est du “notch”, on aime ou on n’aime pas. J’étais un peu effrayé avant de l’utiliser, mais en moins d’une journée j’avais déjà oublié sa présence. Bon point pour OnePlus, si il vous gêne vraiment, vous disposez d’options dans les réglages pour le masquer en éteignant les pixels de cette zone (merci Amoled). La encore, on est dans le haut du panier, même si la résolution de l’écran n’atteint pas celle d’un S9+ par exemple, il n’en demeure pas moins d’excellent facture.

Quid de l’expérience utilisateur ? Elle est tout simplement excellente. Ce OnePlus 6 est, à ce jour, le téléphone le plus fluide, le plus rapide et le plus performant que j’ai utilisé. Plus fluide qu’un S9+ par exemple… En jeu c’est la même histoire; rien ne semble mettre le couple Snapdragon 845 + Adreno 630 à genoux, le téléphone en redemande toujours plus sans jamais faiblir. Tout cela est aussi dû à la résolution moindre: le GPU doit moins pousser pour afficher une expérience fluide. Le modèle testé aujourd’hui embarque également 8gb de RAM, ce qui aide également. De plus, toute cette débauche de puissance ne fait presque pas chauffer le téléphone, malgré une température ambiante plutôt élevée (+/- 30c).

Pour ce qui est de l’autonomie, est elle également excellente. Légèrement inférieure au OnePlus 5T, mais elle reste néanmoins devant le S9+. Tenir un jour d’utilisation ne pose jamais problème pour ma part. Le téléphone est fourni avec son chargeur Dash Charge OnePlus classique, qui est tout simplement LE chargeur le plus rapide du marché. Il suffit de le brancher 30min pour passer de 0 à plus de 70%. C’est tellement pratique que je ne le laisse plus charger pendant la nuit comme je le faisais avec mes précédents téléphones.

Venons-en à la conclusion. Le OnePlus 6 est affiché à 519 euros (64gb / 6gb ram), 569 euros pour le modèle testé et ses 128gb / 8gb ram. Pour ce prix, il n’y a pas de meilleur téléphone sur le marché, tout simplement. Si on le compare aux ténors du marché mobile; iPhone x, P20 Pro, S9+, XZ2 Premium, … , il fait jeu égal dans certaines catégories, il est même meilleur dans d’autres (fluidité notamment), et il ne fait au final que très peu de compromis. Les compromis faits par ce téléphone sont les suivants: Il n’est pas “officiellement” waterproof (pas de IP rating), mais OnePlus le vends comme “splash-proof”, il ne possède pas de recharge sans fil, sa partie photo n’est pas la meilleure du marché (même si elle demeure très bonne) et la résolution de son écran, bien que suffisante, est inférieur aux hauts de gammes.

Ces maigres compromis valent-ils la différence de prix allant de 350 à 600 euros entre ce OnePlus et les autres hauts-de-gamme ? Rien n’est moins sûr, mais le choix est votre.

Groupe Facebook basé sur une communauté d'entraide informatique

Aller à la barre d’outils