Précisions sur les apps de contrôle parental

Précisions sur les apps de contrôle parental

2 mai 2019 Non Par Noah Mautain

Apple a toujours estimé que les parents devraient avoir à leur disposition des outils pour gérer l’utilisation que font leurs enfants de leurs appareils. C’est la raison pour laquelle nous avons créé Temps d’écran, et poursuivons son développement. D’autres apps dans l’App Store, notamment Balance Screen Time de Moment Health et Smart Family de Verizon, donnent aux parents la possibilité de mieux gérer les avantages qu’offrent les technologies et ceux qu’apportent d’autres activités permettant aux enfants d’apprendre et de progresser.

Récemment, nous avons supprimé de l’App Store plusieurs apps de contrôle parental. La raison était simple : elles faisaient planer un risque sur la sécurité et la vie privée des utilisateurs. Il est important de comprendre pourquoi et comment cela est arrivé.

L’année dernière, nous avons constaté que plusieurs de ces apps de contrôle parental utilisaient une technologie hautement invasive appelée gestion des appareils mobiles ou MDM. Cette technologie permet à une tierce partie de contrôler un appareil et d’y accéder, ainsi que de consulter ses informations les plus sensibles, notamment l’emplacement de l’utilisateur, son utilisation de l’app, ses comptes de messagerie, les autorisations accordées à l’appareil photo et son historique de navigation. Nous avons commencé à nous intéresser à l’utilisation de la MDM par des développeurs autres que des entreprises au début de l’année 2017 et ainsi mis à jour nos recommandations dans ce domaine, dès le milieu d’année.

Certaines utilisations de la MDM sont légitimes. Les entreprises installent parfois un tel système sur leurs appareils pour mieux contrôler les données leur appartenant et leur matériel. Cependant, en plus d’être une violation manifeste des règles de l’App Store, cette pratique est à haut risque puisqu’elle permet à une entreprise privée et développant des applications destinées au grand public d’installer un contrôle MDM sur l’appareil d’un client. Qui plus est, si l’on écarte la prise de contrôle que cette app peut exercer sur l’appareil de l’utilisateur, des recherches ont également montré que des pirates pouvaient utiliser ces profils MDM pour accéder aux appareils à des fins malveillantes.

Les parents ne devraient pas accepter que la sécurité et la vie privée de leurs enfants soient compromises sous prétexte qu’ils craignent une mauvaise utilisation des appareils par ces derniers, et l’App Store ne devrait pas être une plateforme qui les force à faire un tel choix. Personne d’autre que vous ne devriez pouvoir gérer librement l’appareil de votre enfant.

Quand nous avons constaté une telle violation de nos règles, nous avons contacté les développeurs de ces apps et leur avons donné 30 jours pour procéder à une mise à jour et leur éviter ainsi d’être exclus de l’App Store. Plusieurs développeurs sont intervenus pour mettre leurs apps en accord avec nos règles. Ceux qui ne l’ont pas fait ont été exclus de l’App Store.

Nous avons créé l’App Store dans l’idée d’en faire une place de marché sécurisée et dynamique sur laquelle les développeurs et les entrepreneurs pourraient diffuser leurs idées dans le monde entier, et les utilisateurs avoir entièrement confiance quant au fait que les apps proposées répondent aux normes d’Apple en matière de sécurité et de responsabilité.

Apple a toujours soutenu les apps tierces de l’App Store qui aident les parents à gérer les appareils de leurs enfants. Contrairement à ce qu’a prétendu The New York Times en fin de semaine, cela n’a rien à voir avec la concurrence. C’est une question de sécurité.

Dans cette catégorie d’apps, comme dans toutes les autres, nous nous engageons à proposer un écosystème concurrentiel et innovant. Il existe un très grand nombre d’apps à grand succès et qui offrent des fonctions et services similaires à ceux que propose Apple dans des catégories très variées, par exemple : l’envoi de messages, la cartographie, la messagerie électronique, la musique, les navigateurs web, la photo, la prise de notes, la gestion des contacts et les systèmes de paiement. Nous sommes résolus à offrir un lieu où ces apps peuvent prospérer dès lors qu’elles améliorent l’expérience de tous les utilisateurs.