RGPD : premiers effets

RGPD : premiers effets

27 août 2018 Non Par Adrien Boilley

Il y a trois mois a peine, le 25 mai 2018, est entrée en vigueur la Réglementation Générale de Protection des Données ou RGPD. Ce règlement a été crée pour uniformiser les politiques hétéroclites des états et remplacer une ancienne loi de 1995 devenue obsolète. Il s’adresse aux éditeurs de logiciel, administrateurs de sites web, entreprises, collectivités et association, hors unions compris. la RGPD encadre l’utilisation des données (crées ou collectées) des utilisateurs européens.

Les inquiétudes des entreprises

Évidemment : le RGPD a crée des inquiétudes auprès des entreprises et collectivités, soulevant de nombreuses questions de stratégie numérique : renseignements juridiques, dispositions techniques, organisation, etc.
Plus d’information (ZDNet).

La CNIL a quand même édité un petit guide pratique que vous pouvez télécharger sur son site :
cnil.fr | bpi-cnil-guide-rgpd-tpe-pme.pdf (PDF).

Une ombre sur le réseau

ICANN (l’autorité d’attribution des noms et numéros) fulmine ! Les registraires, dont le but et d’enregistrer les noms de domaines, cachent par défaut les données des propriétaires des domaines. Ce qui va poser des soucis d’accès aux données en cas d’enquête et créer des inquiétudes sur les droits des administrations aux accès aux dossiers.
Plus d’informations (ZDNet).

Les cookies de tracking disparaissent

Un cookie est une information enregistrée par un site sur le terminal de l’utilisateur. Traking en anglais, veut dire pister. Il s’agit simplement de poser un cookie chez l’utilisateur puis de croiser des scripts avec d’autres sites pour suivre l’utilisateur lors de sa navigation internet.

D’après une étude de l’Université d’Oxford : les cookies de traking ont diminué de 22% ces deux derniers mois. Les moins impactés sont les GAFAM, avec seulement 9%. Globalement, les entreprises sont en train de passer en revues leurs cookies et les scripts accédant aux données de l’utilisateur pour tester la conformité de l’ensemble face aux nouvelles normes. Cet audit permettra aussi un nettoyage du code source en supprimant des scripts inutiles, dépassés et/ou menaçant la sécurité des données.
Plus d’information (ZDNet).

Des sites américains se ferment aux européens

Comme le relate nos confrères de Numerama : un millier de sites américains ont commencé à fermer l’accès aux européens pour ne pas être inquiété de leur non-conformité. Comme stipulé plus haut : la RGPD protègent les données des européens, y compris sur des plates formes hors UE.

La seule façon d’accéder complètement aux plateformes est d’utiliser un VPN. Le VPN (pour réseau privé virtuelle, système d’anonymisation) pour faire rebondir le signal sur un serveur hors UE. Directement aux US par exemple.

Plus d’informations (Numerama).

À venir

Il est encore trop tôt pour dresser un bilan. Les réactions sont diverses mais restes prévisibles. Les entreprises vont adapter leurs plateformes, et un temps de transition est nécessaire. Aussi, certaines d’entre elles devraient être a nouveaux accessibles a l’avenir.

Le sénat américain prépare une loi similaire mais paraît il, moins stricte. Nous nous dirigeons visiblement vers une uniformisation des lois et règlements sur la protection de la vie privée. Plus d’informations (Numerama).