lundi 26 février 24

Test Asus ROG Ally Z1 Extreme: la nouvelle définition du gaming ?

Pendant près d’un mois nous avons essayé la dernière pépite du leader Asus : la Asus Rog Ally. Sous ce beau nom, se cache en réalité une nouvelle console portable, qui se situe entre console de jeu fixe, et PC portable mais avec surtout un grand point, la mobilité. Vous pouvez la sortir de votre sac pour y jouer dans les transports en commun. Chez vous, branchez-la à une TV pour un meilleur rendu, ou utilisez-la confortablement dans votre lit ou canapé.

Design & ergonomie

Dès les premières utilisations, la ROG Ally se distingue par son ergonomie et son design imposant. En effet, dès que vous allez ouvrir la boite, vous allez tomber sur ce magnifique bijoux de technologique, aussi imposant qu’élégant avec son écran IPS tactile d’une taille de 7 pouces et qui peut aller jusqu’à un taux de rafraichissement de 120 Hz. Bien qu’elle soit imposante, le poids n’est pas lié, elle ne pèse que 608 grammes à la balance, ce qui est assez léger (pour comparaison, son concurrent, le Steam Deck pèse 669 grammes). Vous ne la sentirez pas même sur des sessions assez longues.

Au niveau du coloris, vous n’avez pas le choix, nous sommes sur une console uniquement en blanc. Pour être honnête, j’avais un peu peur que la console se salisse assez vite ou du moins, que des marques arrivent de manière assez précipitée. Et a ma grande surprise, ceci ne fut pas le cas. En effet, en un mois elle n’a pas pris une trace mais surtout, l’exemplaire que nous avons, est un exemplaire destiné à la presse et qui a donc vu plusieurs journalistes avant. La ROG Ally possède un extérieur en plastique, ainsi que de nombreuses petites textures rugueuses pour une meilleur adhérence en main.

Nous avons également, comme tout geek qui se respecte, du RGB ! Nous pouvons en effet retrouver deux anneaux RGB au niveau des deux joysticks sur la face avant et une beau trait sur l’arrière entre les deux sorties de l’aération qui réagit en fonction de la lumière. Hormis ces deux joysticks, nous retrouvons également, sans la partie RGB, un D-Pad avec les quatre touches directionnelles et les diagonales qui sont cliquables, ce qui est fort pratique pour certains jeux. Mais ce n’est pas tout, nous retrouvons également les quatre boutons d’action A B Y X que vous connaissez sûrement, et qui sont inspirés du modèle des manettes XBOX. Enfin, sur les bordures droites et gauches de l’écran nous retrouvons 4 boutons avec leurs raccourcis déjà attribués : options, start, menu, et un bouton qui vous permet d’aller dans les paramètres de la ROG Ally.

Sur le dessus, nous retrouvons les fameuses gâchettes, avec une grande distance de course, ce qui est vraiment l’idéal et qui vaut le coup d’être noté. Ces gâchettes ont également un revêtement anti-dérapant, un revêtement que l’on retrouve sur presque toute la structure de la manette. A l’arrière, nous retrouvons deux touches de raccourcis, nommées M1 et M2 qui sont situées au centre de l’arrière de la ROG Ally.

Place désormais à la connectique ! La ROG Ally Z1 Extreme embarque un connecteur MicroSD mais également un port jack, ce qui vaut le coup d’être précisé dans une époque où ce port disparaît petit à petit. Concernant la recharge, nous sommes sur de l’USB-C, un format standard désormais ainsi qu’un connecteur maison, le XG Mobile, qui permet de brancher une carte graphique externe ou bien tout simplement votre télévision.

La partie logicielle

C’est surement le grand fort de la ROG Ally, car avoir de belles performances mais une mauvaise optimisation logicielle, ce n’est pas le top. Mais ce n’est pas le cas ici ! Bien que la ROG Ally tourne sur Windows 11 comme OS principal, nous avons une surcouche by ROG qui est clairement la bienvenue, et cette surcouche porte son petit nom, Armoury Crate. Avec un bouton situé sur la gauche de l’écran, nous pouvons accéder en un coup de pouce à cet onglet de paramétrage qui disons le, ne manque pas d’options ! Il est possible en effet d’éteindre les effets RGB, d’activer le mode silencieux ou bien le mode performance et turbo si vous souhaitez débloquer toutes les performances de la ROG Ally.

L’avantage est que vous n’avez pas besoin de racheter vos jeux PC ! La ROG Ally vous propose dans un premier temps de vous connecter à votre compte Steam, à partir duquel vous pourrez télécharger vos jeux et utiliser vos sauvegardes de vos précédentes parties que vous avez réalisées sur votre PC. Vous avez également le store Xbox qui est déjà préinstallé ainsi que divers autres launchers. Point important qui est à noté, étant donné que la console tourne sous Windows 11, vous serez considérés comme joueur PC sur vos parties crossplay comme sur Fortnite par exemple. Vous ne tomberez donc pas dans des parties de joueurs Nintendo Switch.

L’autonomie

L’autonomie, parlons en ! C’est sûrement le point sur lequel la Asus ROG Ally Z1 Extreme a perdu le plus de points avec une autonomie d’environ 2h de plein jeu. Bien évidemment si vous l’utilisez pour regarder Netflix ou bien jouer à GTA V cela ne consommera pas du tout la même autonomie, mais comptez environ 2h voir 2h30 au maximum si vous jouez avec la console. Après nous devons être honnête, cela n’est pas non plus étonnant quand nous voyons la taille de la console, elle rentre facilement dans un sac et est particulièrement légère. C’est donc normal qu’une grande batterie n’ai pas sa place. Cela est néanmoins dommage de ne pas pouvoir l’utiliser un peu plus longtemps, cela aurait été fort pratique pour des trajets en voiture ou en avion train.

Et donc, niveau gaming ?

Au niveau du jeu, je trouve que la console a toute sa place et qu’elle vaut vraiment le coup. Certes cette console à un prix, un peu supérieur aux consoles classiques comme la PS5 ou bien la Xbox Séries X, mais l’usage n’est pas vraiment le même. En effet, vous pouvez utiliser cette console portable dans les transports (dans le magnifique RER B) pour des trajets assez courts, dans votre canapé en fin de journée, pour remplacer votre PC en utilisant un HUB USB. Vous pourrez alors y brancher un écran, votre clavier et votre souris pour n’en faire qu’un. Mais ce n’est pas tout. Avec le hub de Asus, vous pouvez tout simplement en faire une console de salon en y branchant des manettes de Xbox ou de Playstation, à votre convenance, et faire vos meilleurs parties. L’avantage ici est que vous pouvez obtenir des jeux pour beaucoup moins cher que sur une console classique.

L’utilisation de cette console est très simplifiée. Même pour quelqu’un qui n’est pas forcément “gamer dans l’âme”, on peut l’apprécier et la prendre en main aisément. C’est le cas de plusieurs amis, qui ne sont pas forcément des joueurs consoles, mais qui finalement ont trouvé la Asus ROG Ally Z1 Extreme comme un entre-deux.

Avec les divers modes, que ce soit le mode silencieux ou bien le mode Turbo pour les plus ardus de performances, la ROG Ally est d’un silence palpable. Vous entendrez à la rigueur un léger bruit de ventilateur avec le mode Turbo, et encore, cela est très léger.

Publicité

En vous inscrivant sur ce site, vous soutiendrez l'indépendance de WeGeek, et ce, gratuitement !spot_img
Valentin Pensivy
Valentin Pensivyhttps://wegeek.fr
Dirigeant de WeGeek Peut-on vivre sans la domotique ?

Suivez-nous

Notre partenaire

spot_img