Unboxing : Claviers Mistel Barocco & Freeboard

Unboxing : Claviers Mistel Barocco & Freeboard

28 janvier 2019 Non Par Tomasz EJCHLER

Mistel, la petite marque montante dont nous vous avions déjà présenté l’alimentation 650W Fanless nous revient avec un ensemble clavier. Nous parlons d’ensemble car il est constitué du clavier Barocco MD600 et un pavé numérique programmable Freeboard MD200.

Le clavier Barocco MD600

Tout d’abord le packaging est sur les même tons que celui de l’alimentation noir et argent. Le nom de la série Barocco est inscrit sur l’avant tandis que nous avons quelques descriptifs sur la face arrière. Et ce qui saute rapidement aux yeux c’est la petite taille de l’emballage, qui ressemble à un petit pavé plutôt qu’aux longs cartons habituels aux claviers.

Cela est dû au fait que le clavier est séparable donc conditionné en deux parties. Nous trouvons donc à l’ouverture 3 compartiments. Deux qui viennent ensemble ou sont répartis les deux parties de clavier, et un avec les câbles et accessoires. Dans les accessoires nous retrouvons une notice, des petits patins en caoutchouc, un outil pour retirer les touches et une touche entrée orange supplémentaire. Nous avons également le câble usb et un câble pour relier les deux parties de clavier. Les câbles sont tressés en nylon blanc.

Passons au clavier en lui même qui comme on le constate est séparé mais peut s’emboiter si on le désire. Cela permettra aux joueurs n’utilisant que la partie gauche de ne pas s’encombrer du reste ou de pouvoir le tourner à sa guise. Sur le dessous nous pouvons voir un système ingénieux de double pied pour permettre un réglage à deux hauteurs du clavier. Une étiquette sur la partie gauche nous indique comment il faut relier le pavé numérique Freeboard MD200 au clavier si nous en possédons un, et c’est ce dernier que nous allons voir ensuite. Ses dimensions sont 295.5 mm x 124.5 mm x 39.5 mm, il pèse 510g et fonctionne à 1000 Hz. Il est équipé de switch Cherry MX.

Le Freeboard MD200

Commençons par la packaging, relativement identique au MD600 à une nuance, sur la face avant est présent le dessin du numpad. Au dos quelques caractéristiques principales.

A l’ouverture deux compartiments, un pour le numpad et un pour les accessoires. Des que l’on saisit ce dernier on remarque qu’il est assez lourd car il est fait en métal, et assurera donc sa stabilité. Dans la boite des accessoires on trouve une notice, un outil pour enlever les touches, un cable usb et un cable de liaison en spirale. Comme les cables du MD600 ils sont tressés en nylon blanc.

Le numpad est bien équilibré et ne bouge pas grâce a des patins en caoutchouc. L’aspect métal est très agréable à l’œil et l’esthétique est soigné avec un liserai orange sur son pour tour, qui rappellera la touche entrée disponible sur le clavier. Il fonctionne à 1000 Mhz, mesure 155 mm x 98 mm x 18 mm et pèse 390 g. Il est doté de switch Cherry MX.

L’ensemble MD600 + MD200

Afin de l’utiliser pleinement il faudra veiller à bien brancher tout les câbles. Afin d’aller avec les configurations modernes l’ensemble est bien évidement RGB avec plusieurs possibilités d’éclairage. Pour la démonstration j’ai laissé l’effet rainbow. Malgré l’intensité de l’éclairage l’effet est tout de même bien présent.

Cet ensemble est également disponible en noir. Il devrait être bientôt disponible chez des revendeurs Européens. Nous vous laissons avec deux petites vidéos des effets RGB.