WD Velociraptor: 10 ans plus tard, que vaut-il ?

WD Velociraptor: 10 ans plus tard, que vaut-il ?

6 mars 2018 1 Par Enzo Silva

Article un peu spécial aujourd’hui. Si vous un budget important en 2008 et que vous vouliez un stockage ultra rapide, vous vous seriez surement tourné vers le Velociraptor 10K de Western digital. Ce disque dur était bien plus rapide que les modèles de l’époque, et en même temps bien plus accessibles que les SSD (qui étaient encore extrêmement chers à cette époque).

Véritable OVNI à sa sortie, il se distinguait des autres disques durs par son format 2.5 pouces dans un cadre en métal servant de dissipateur et le transformant dès lors en disque 3.5 pouces. Il possède une vitesse de rotation de 10.000 t/min (le maximum existant sur un disque SATA) par opposition aux 7.200 t/min des autres disques durs du marche, ce qui le rend plus rapide en accès et en lecture/écriture. Plus rapide que les autres disques de cette époque oui, mais qu’en est-il de ses performances face à des périphériques de stockage moderne? A noter que notre modèle de test est un 150GB fabriqué en 2008.

Voici donc le résultat d’un test en lecture/écriture sur ce disque. Difficile de le juger sans comparaison, alors voici pour comparer les résultats d’un simple disque 7.200 t/min de 2012, un WD Green 2TB (réputé pour être très lent).

Ce disque, bien que plus récent et de de capacité 13 fois plus petite (plus un disque est grand, plus il a tendance à être rapide), le WD Velociraptor reste plus rapide.

Malheureusement, tout n’est pas positif. Ce disque chauffe beaucoup, émet un bruit assez désagréable ainsi que des vibrations peu discrètes. Sans oublier le fait que le moindre SSD est BEAUCOUP plus rapide en tout points. Alors quel intérêt? Je vous répondrai qu’en 2018, il n’y en à plus aucun. Et c’est d’ailleurs pourquoi WD ne commercialise plus de Velociraptor depuis des années…